Feu de bateaux à Saint-Malo le 30 avril 2017

Feu de bateaux à Saint-Malo le 30 avril 2017

Au port de Saint-Malo, un incendie se propage à plusieurs bateaux

Le 30 avril dernier vers 5h20, le CTA-CODIS est alerté pour un feu de bateau au port de plaisance des Bas Sablons à Saint-Malo. Arrivé sur les lieux, le premier détachement de Saint-Malo composé du chef de groupe, de deux FPT et d’un VTU équipé feu de navire fait face à plusieurs bateaux embrasés des deux côtés du ponton F, lui-même en feu. Deux LDMR 500 sont établies, d’abord sur la pompe IBN, puis rapidement sur le 1er fourgon sur les lieux, pour une attaque massive. Le renfort de 2 FPT, 1 VSAV et 1 BLS est demandé afin d’assurer la sécurité des intervenants et faire la part du feu. La police nationale, rapidement sur les lieux, procède à l’évacuation des pontons voisins, mais très vite, les amarres d’un premier bateau en feu cèdent. Poussé par le vent, celui-ci propage l’incendie à des bateaux situés sur le ponton E. Le personnel du FTPSR établit alors une deuxième ligne de 70 sur le ponton E pour attaquer ce nouveau foyer et stopper la propagation. D’autres bateaux en feu se détachent à leur tour et menacent d’étendre l’incendie. Les gendarmes maritimes, puis les sauveteurs côtiers de Dinard et les personnels des FPT de Cancale et Plerguer, la SNSM et le personnel du port de plaisance se mobilisent pour acheminer vers une cale les bateaux en feu qui ont rompu leurs amarres et éviter la propagation à d’autres endroits du port. Les personnels des FPT Cancale et Plerguer procèdent alors à l’extinction des bateaux en feu qui y sont acheminés avant d’être remontés sur la cale par une société de dépannage. 4 LDMR 500 mises en action permettent de circonscrire le feu. Le feu est éteint sur le ponton E puis F. Le bilan est lourd : 8 bateaux coulés, 6 totalement détruits et 6 autres partiellement. Une reconnaissance effectuée par le commandant du port et le directeur du port de plaisance permettra d’évaluer la pollution. Ils choisiront de la neutraliser au moyen de dispersant. Une reconnaissance subaquatique permettra de confirmer en milieu de journée qu’il n’y avait personne à bord des bateaux qui ont coulé.

Moyens opérationnels

1 FPTL - 1 FPTSR - 2 FPT - 1 VTU IBN - 2 VSAV - 1 VLS - 1 BLS SAV - 1 équipe PLG - 3 VLCG - 1 VLCC, soit 38 sapeurs-pompiers des CIS de Saint-Malo, Rance Rive Gauche, Cancale, Dol-de-Bretagne, Plerguer et de la direction départementale.

Nos actualités