Feu de résidence étudiante à Cesson-Sévigné le 23 mai 2017

Feu de résidence étudiante à Cesson-Sévigné le 23 mai 2017

A Cesson-Sévigné, un feu se déclare dans une résidence étudiante

Le 23 mai dernier à 2h44, le CTA-CODIS reçoit un appel pour signaler un feu dans une résidence étudiante de l’école Supélec de 3 étages. Des personnes manquent à l’appel et d’autres sont bloquées dans les étages. Trois groupes incendie, un groupe secours à personne, un groupe commandement colonne et un groupe CRM sont engagés d’emblée. Quelques minutes plus tard, de nombreux appels signalent que des personnes se défenestrent. Le CTA-CODIS renforce le départ par les moyens du plan NOVI. A l’arrivée du FPTSR 21, des flammes sortent du 1er étage, des victimes sont à terre et d’autres se manifestent aux fenêtres. Les premières actions sont lancées : établissement d’une LDMR 500 au 1er étage. L’arrivée des renforts permet de lancer des actions supplémentaires et l’intervention se structure en 3 secteurs avec l’arrivée des premiers échelons de commandement :

  • Un secteur incendie : mise en sécurité de 3 personnes à une fenêtre du 3è étage, reconnaissances avec une LDMR 500 à chacun des 3 étages et une LDMR 500 est établie à l’extérieur pour couper la propagation du R+1 au R+2.
  • Un secteur extraction : prise en charge de plusieurs défenestrés, dont 3 sont encore à terre, et d’autres victimes descendues d’elles-mêmes
  • Un secteur PRV : prise en charge de l’ensemble des victimes au sein du bâtiment à usage de foyer pour l’ensemble des résidences.

Une victime est retrouvée dans son appartement enfumé au 3è étage, à l’aplomb de l’appartement en feu. Une fois extraite, la victime en ACR est réanimée. Elle est transportée au CHU médicalisée en extrême urgence.  Le Chef EMOD prend le COS et structure l’intervention en configuration NOVI. Une fois l’incendie éteint, le PRV se transforme en PMA avec la médicalisation des victimes, souffrant de traumatismes liés à la défenestration pour quelques-unes d’entre elles, et d’intoxication au monoxyde de carbone pour d’autres. Le bilan à l’issue de l’opération de secours est de 53 victimes : 3 urgences absolues dont 1 extrême urgence, 24 urgences relatives et 26 impliqués. La victime en extrême urgence décédera dans les jours qui suivent l’intervention.

Moyens opérationnels

2 FPT – 3 FPTL –– 3 FPTSR – 2 EPC – 1 EPS – 9 VSAV – 3 VLS – 1 VSM ––1 VLDSM – 1 VSO  – 1 VAR - 1 VTU – 1 PCM - 6 VLCG - 2 VLCC – 1 VLOS – 1 VLCEMOD, soit 118 sapeurs-pompiers des CIS d’Acigné, Betton, Bruz, Chartres-de-Bretagne, Châteaubourg, Châteaugiron, Iffendic, L’Hermitage, Liffré, Melesse, Mordelles, Noyal-sur-Vilaine, Rennes Beauregard, Rennes Le Blosne et de la direction départementale.

Nos actualités