L’équipe d’interventions à bord des navires et des bateaux IBNB

Conseiller technique départemental

Commandant Sylvain Theis

Il assure la fonction de Conseiller Technique Départemental. Il est assisté son adjoint conseiller technique : le capitaine Franck Lefeuvre.

L’équipe d’interventions à bord des navires et des bateaux (IBNB) intervient sur des navires de tous types, tant en eaux intérieures qu’en zone maritime situées dans le département, en complément des moyens de lutte conventionnels. La compétence de l’équipe est élargie à tout sinistre de type feux de tunnels ou de parcs de stationnement souterrains.

Le risque feu de navire réside principalement par l’activité du port de Saint-Malo :

  • Premier port breton en termes de trafic passagers.
  • Deuxième port breton après pour son trafic commercial.
  • Situé en plein cœur de l’agglomération, il regroupe les activités de commerce, transport de passagers, de fret, de pêche, de plaisance et construction/réparation navale.

Le port de Saint-Malo est très actif sur le plan du transport de passagers :

  • Brittany-Ferries : 1 départ quotidien toute l’année / 1 111 504 pax (2019).
  • Croisières : 25 à 30 escales de paquebots par an / 500 000 passagers/an.
  • Passagers côtiers : sorties en mer, visites des îles, traversées Dinard/Saint-Malo, etc… / 250 000 passagers/an.
  • Croisières Rance : trafic de découverte de la Rance, du barrage à Dinan avec dîner lors de la croisière du soir.

L’activité « passagers » génère un risque lié à l’accueil de naufragés à terre après déclenchement du dispositif ORSEC maritime :

  • Un ferry comme le Bretagne accueille près de 2 000 personnes à bord + 130 membres d’équipage.
  • Un navire effectuant des diners croisière sur la Rance accueille près de 140 personnes à bord.

Le risque est majoré lors de grands rassemblements en mer comme le départ de la Route du rhum au large de Saint-Malo :

  • 200 000 spectateurs sur les falaises, 13 000 spectateurs en mer et jusqu’à 50 aéronefs dans les airs.

Une équipe spécialisée « intervention à bord des navires et des bateaux » opérationnelle depuis janvier 2016.

Missions

  • Feu intéressant toutes les parties d’un navire (ou feu ayant existé).
  • Voie d’eau engendrant l’envahissement d’un navire à quai et menaçant sa stabilité et risque de pollution.
  • Interventions nécessitant des reconnaissances complexes et/ou de longue durée.
  • Interventions nécessitant l’accompagnement et la sécurisation des équipes conventionnelles.

Effectifs

50 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires, équipiers, chefs d’unité, chefs de groupe et conseillers techniques affectés majoritairement sur le centre d’incendie et de secours de Saint-Malo.

Moyens

  • Un véhicule d’intervention à bord des navires (VIBN), armé par un équipier et un chef d’unité IBNB, qui permet au commandant des opérations de secours (COS) d’optimiser la sécurité et la gestion du personnel intervenant sur les navires ou sur des sinistres nécessitant des reconnaissances longues et complexes (feu de parking souterrain…).
  • Ce véhicule est doté de matériel d’extinction, de sauvetage et d’éclairage – d’appareils respiratoires – de matériels de mise en œuvre d’une zone de soutien opérationnelle.
  • Des équipements et matériels spécifiques tels que des capuches qui protègent le casque et limite la montée en température au niveau de la tête, des appareils respiratoires isolants à autonomie renforcée (circuit ouvert), des caméras thermiques, des balises lumineuses pour baliser dans l’obscurité et la fumées les cheminements complexes à l’intérieur du navire, des raccords adaptables pour se connecter au collecteur incendie du bord, des motopompes pour étaler les voies d’eau et différents ventilateurs pour lutter contre les fumées.

Pour aller plus loin

Les équipes spécialisées